Rechercher

Être jeune et entreprendre : c'est possible


Entreprendre en 2021

Lucie Basch, Louis Lefevre ou encore Louis Debouzy, ces noms ne vous disent rien ? Pourtant vous connaissez sûrement leurs entreprises, ils sont respectivement fondateurs de TooGoodToGo, La tête dans les nuages et Amabilis. Mais au-delà de leur volonté de monter leur projet, ces trois entrepreneurs partagent une caractéristique commune, ils sont tous les trois entrepreneurs de moins de 30 ans. Alors que la crise sanitaire de la Covid-19 a renforcé le sentiment d’incertitude chez les jeunes à propos des perspectives d’emploi, l’entrepreneuriat peut apparaître pour certains comme la solution pour leur avenir.


Quel est le profil d’un jeune entrepreneur ?


Nous nous sommes intéressés à la classe d’âge des 15-35 ans proposée par l’INSEE. Selon une enquête menée par le MOOVJEE (Mouvement pour les jeunes et les étudiants entrepreneurs) l’entrepreneuriat séduit de plus en plus, près d’un jeune sur deux a pour projet à terme de créer sa propre entreprise ou d’en reprendre une existante. L’enquête montre que les jeunes pensent être en capacité de réussir grâce à plusieurs caractéristiques comme l'autonomie, une idée innovante et le soutien de leur proche... Un enthousiasme indéniable qui ne les empêche pas de se questionner sur la faisabilité de la création d’entreprise.


Jeunes entrepreneurs

Monter son projet, une aventure qui peut faire peur


Malgré cette envie d’entreprendre, les jeunes porteurs de projets font face à certains freins et craintes qui peuvent leur faire peur. Les principales raisons évoquées sont la faiblesse des moyens financiers, le manque d’expérience et d'informations sur les dispositifs d’accompagnement qui existent. A travers leur témoignage, nous pouvons nous rendre compte que pour eux un véritable flou gravite autour du monde de la création d’entreprise.


Des jeunes qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat pour différentes raisons


Les motivations pour entreprendre chez les jeunes sont larges et n’entrent pas dans un cadre défini. Beaucoup se cherchent et ne sont pas totalement certains de ce qu’ils veulent faire plus tard dans leur vie. Se lancer est un moyen pour eux de tester des expériences et pour certains de trouver un métier qui les passionne. Dans une société où la valeur du travail évolue et les risques psychosociaux sont omniprésents (depuis le début de la crise sanitaire 50% des salariés se disent en détresse psychologique), les jeunes peuvent percevoir la création d’entreprise comme une échappatoire à ce phénomène. L’entrepreneuriat est également un moyen de s’accomplir en tant qu’individu. Quand on s’intéresse à la typologie des projets portés par les jeunes, nous pouvons remarquer que la plupart ont pour ambition d’avoir un impact sociétal.


L’entrepreneuriat est aussi un moyen pour les jeunes de ne pas être confrontés à la difficulté du premier emploi. Avec un taux de chômage chez les jeunes diplômé