#1 Les portraits de Coworkers : Frédéric, développeur web.
Rechercher

#1 Les portraits de Coworkers : Frédéric, développeur web.


Ils sont nombreux à prendre place dans les locaux de Come'N'Work chaque matin. De professions différentes, ils se côtoient pourtant tous les jours, au sein d'un même bureau ou autour de la machine à café.

Pour mettre à l'honneur chacun de nos travailleurs, notre équipe lance la série "portrait de coworkers". Chaque mois, découvrez avec nous l'univers d'un de nos coworker, freelance ou télétravailleur, et la raison de son arrivée dans nos bureaux.


Pour cette première édition, nous avons eu le plaisir de rencontrer Frédéric, développeur web, arrivé a Come'N'Work il y a 2 ans. D'abord télétravailleur puis auto entrepreneur depuis un an, il nous a livré son expérience.



Peux-tu nous raconter ton parcours, et nous présenter ton métier ?


Je suis auto-entrepreneur dans le développement web (prestations de services classiques dans le web, spécialisé sur le développement Wordpress et le Web scrapping, c'est à dire la récupération de données en masse sur internet). Je n'ai pas fait d'études dans l'informatique, puisqu'à la base j'ai une formation universitaire en Histoire et Sciences Politiques. J'ai appris l'informatique seul, avec l'aide d'un ami. Il a monté une boîte, dans laquelle j'ai travaillé pendant deux ans en tant qu'auto-entrepreneur, ce qui m'a permis de me former. Ensuite, je suis allé chercher du travail en tant que salarié, j'ai travaillé dans deux boîtes différentes, une pendant six mois et l'autre deux ans, jusqu'à l'été dernier.



Pourquoi as-tu créé ton entreprise ?


L'été dernier, lorsque j'ai fini mon contrat dans mon ancienne boîte, je n'avais pas forcément l'envie de retrouver du travail en tant que salarié. Je m'étais mis en tête que je ne voulais pas continuer dans le salariat parce que, personnellement, ça ne me convenait pas. J'ai quand même commencé à chercher du travail, je regardais les offres d'emplois je ne trouvais rien qui me plaisait, je n'avais pas la motivation! Je me suis mis à mon compte en juillet 2019. J'avais déjà eu une expérience dans l'entreprenariat, puisque j'avais déjà travaillé à mon compte pour la boîte de mon pote. Je ne pensais pas que ça allait être si rapide. à l'époque, j'étais déjà à Come'N'Work depuis un an en tant que télétravailleur. J'étais entouré de personnes qui étaient à leur compte, il y avait une émulation et ça m'a motivé! J'avais aussi envie de diversifier mon activité à différents niveaux : rester sur la prestation de services, mais à côté tester des nouveautés dans le domaine de l'information.


Pourquoi as-tu choisi de travailler dans un espace de coworking ?


Je ne pouvais pas travailler seul chez moi, j'aime bien voir du monde. Mon ancienne boîte était sur Paris, lorsque je suis descendu sur Montpellier je ne connaissais personne. Je me suis dit que ça allait être l'occasion de rencontrer du monde!


Quels sont les avantages de travailler dans un tel espace ?


Ce qui est bien dans ces espaces, c'est qu'il y a une bonne diversification et représentativité des profils. ça me dérangerait d'aller dans un espace de coworking et de n'être qu'avec des développeurs web, d'ailleurs chez Come'N'Work je suis le seul. Au final, il y a plein de gens de milieux variés, notamment dans le digital, qui ne sont pas développeurs, mais ça me permet d'échanger des informations et d'apprendre de nouvelles choses dans ce domaine. Tout le monde apprend les uns des autres, et c'est toujours positif pour son business. ça permet aussi d'avoir des recommandations et de créer du business direct : j'ai souvent travaillé avec des gens d'ici ou indirectement. Et surtout la rencontre de gens de manière globale, au-delà du professionnel !



Pourquoi avoir choisi Come'N'Work ?


L'histoire est assez drôle. Au départ je ne savais pas si je m'installais sur Toulouse ou Montpellier. J'avais donc préparé la visite de trois espaces dans chacune de ces villes. Arrivé à Montpellier, j'ai commencé par aller à la première adresse où personne ne m'a répondu, puis j'ai visité les locaux de Come'N'Work, et enfin pour la troisième visite... j'ai eu la flemme! Il faut dire qu'on était au beau milieu de l'été et de la coupe du monde ! Lorsque je suis remonté à Paris et que j'ai dû faire mon choix, j'ai choisi Montpellier, parce que j'avais plus accroché avec la ville, et comme j'en avais visité qu'un, mon choix a été vite fait ! Dis comme ça, on peut croire que j'ai subi le truc. Et pourtant je suis bien content d'être arrivé ici car j'ai fait énormément de rencontre, et l'ambiance y est particulière. Il y a un côté non conventionnel, personne ne se prend la tête et pourtant les gens qui travaillent ici ne sont pas non plus au cirque. Il y a de quoi échanger et de quoi travailler, c'est un bon équilibre! Je ne voulais pas choisir un espace avec des bureaux types bureaux d'entreprises, avec un côté plus impersonnel, plus "sérieux", où les gens n'interagissent pas.


Peux-tu nous raconter un "moment-bonheur" et un "moment galère" de l'entreprenariat ?


Je n'ai pas énormément de recul. Mais comme tout nouvel entrepreneur, notamment développeur web, j'ai eu une galère avec l'un de mes premiers contrats. J'ai repris le contrat d'un pote anciennement freelance, pour un site Wordpress d'une boutique en ligne. La mission était franchement un bordel, le site avait été fait n'importe comment! Comme il fallait que je commence j'ai dit oui, j'ai pas vraiment regardé, j'ai facturé un truc, j'ai commencé à travailler dessus, et en fait je me suis retrouvé à travailler trois fois plus que ce qui était prévu. Et au final, je n'ai même pas touché les sous parce qu'il y'a eu un litige avec la personne, et que le temps que le litige se règle, sa boîte a coulé.


Au niveau des moments de joie, je pense que c'est aussi au tout début quand je me suis lancé. Je me suis dit que les premiers mois, j'allais développer la comm' et prendre le temps de ramener de la clientèle, et finalement directement j'ai eu de la demande. Donc pendant les six premiers mois, j'ai eu de quoi me faire des salaires sans problème, quasiment sans avoir à communiquer ! Et pour tous les projets, c'est le début qui est le plus important pour la suite. Si le début commence bien, ça va te donner quelque chose de positif même pour les moments futurs qui peuvent être compliqués.



Aurais-tu un conseil à donner à un futur entrepreneur ?

Ca dépend de la personnalité de chacun, mais un conseil que j'aurai aimé entendre avant de commencer, c'est de ne pas être impatient. Je suis de nature impatiente, et dans l'entreprenariat c'est pas bon. Quand tu démarres, il faut penser sur le long terme. Si tu fais des choses, il faut pas t'attendre à être payé comme un mec qui est là depuis 5 ans. Au début, il faut parfois accepter de travailler pour construire ton image. Tu vas parfois gagner peu de sous pour ce que tu fais mais ça va te servir pour la suite. Il faut garder en tête que monter son entreprise c'est comme une course de fond, il faut faire les choses calmement et sérieusement.



Pour finir, si tu devais définir la communauté des coworkers en 3 mots?


diversifiée, sérieuse et ouverte !




Pour retrouver ses services c'est ici : https://www.scrap-and-drop.fr/

0 vue

Rejoignez nous :

  • location salle de réunion cowork
  • coworking montpellier come'n'work
  • Linkedin coworking
  • coworker montpellier come'N'Work

contact@comenwork.com // 0624574166

Come'N'Work 31 rue de l'aiguillerie, Montpellier  © 2020 Tous droits réservés