Le Coworking en quelques chiffres : de San Francisco à Montpellier
Rechercher

Le Coworking en quelques chiffres : de San Francisco à Montpellier



Et si aujourd'hui on parlait du coworking différemment ? Laissons de côté les grands mots pour nous intéresser aux chiffres. S'il y a quelques décennies, ces espaces n'étaient qu'un concept un peu fou, imaginé dans l'effervescence Berlinoise, aujourd'hui ils s'imposent comme une force en présence dans le marché du travail.

Mais comment se traduit cette expansion fulgurante des bureaux partagés en France et notamment à Montpellier?


Petit rappel historique




Commençons par un bond dans le passé! Le concept est né dans les années 90 à Berlin, avec "C-base" précurseur du genre, qui réunissait les passionnées de technologie au sein d'un même espace de travail partagé. C'est en 1999 que le mot coworking est employé pour la première fois, par Bernie de Koven, écrivain et créateur de jeux américain. Puis c'est en Californie, et notamment dans la Silicon Valley, que ce modèle prolifère. Le premier "vrai" espace de coworking ouvre ses portes à San Francisco en 2005, et c'est seulement trois ans après que la tendance apparaît en France, avec La Cantine, ouverte en 2008.

Bien que ce modèle de "bureaux à partager" a connu un départ timide en France, depuis 2015 ces espaces ne cessent de se multiplier. On en comptait 360 en 2015, puis 600 en 2017, et plus de 1700 en 2019. Montpellier n'a pas échappé à la tendance : En 2015, six espaces seulement étaient recensés contre plus d'une trentaine aujourd'hui.

Les chiffres en France


Les chiffres à Montpellier


Montpellier dans la lignée de la tendance française


Si le nombre des espaces de coworking a été multiplié par trois sur l'ensemble de la France entre 2015 et aujourd'hui, il a explosé à Montpellier, où le nombre a été multiplié par 5. Montpellier est une ville attractive pour les entrepreneurs, elle attire chaque année pas loin de 4.000 nouveaux travailleurs. Ville labellisée French Tech, et premier territoire en terme d'incubateurs d'entreprises, c'est en toute logique que l'on voit croître rapidement le nombre de bureaux partagés dans la capitale héraultaise!


Au niveau des prix, Montpellier se situe en dessous de la moyenne nationale. On compte environ 175€ par mois pour un open-space dans la ville, contre 210€ en moyenne dans les grandes villes en province. Les bureaux partagés sont légèrement plus onéreux mais restent dans une fourchette de prix très raisonnable (environ 230€ par mois).

Les bureaux privés ont quant à eux, en apparence, des prix bien plus élevés par rapport à la moyenne nationale. Mais cela s'explique par la disparité des prix entre les offres :

- Pour réaliser cette étude, nous avons comptabilisé tous les bureaux privés et fermés de la ville. Certains peuvent accueillir des entreprises entières et les prix peuvent grimper jusqu'à 2000€ par mois. Pour un bureau fermé personnel, vous pourrez alors trouver des prix bien plus raisonnables avoisinant les 400€.



A la différence de Paris et du reste de la France, les espaces de coworking Montpelliérain propose une majorité de lieux ayant entre 20 et 50 postes (57,1%). Pour la Capitale, la grande tendance est au lieu plus intimiste, proposant moins de 20 postes (40%), dûe aux plus petites surfaces de location et au prix du m².


Les quartiers d'implantation


L'offre à Montpellier est plutôt abondante. On retrouve une trentaine d'espaces répartis aux quatre coins de la ville et ses alentours. Sans surprise, c'est le centre-ville qui attire le plus d'espaces de travail partagé : il offre une qualité de vie non négligeable grâce aux nombreux service de proximité (café, boutiques, restaurants), des rues totalement piétonnes et une vie animée ! Très bien desservi par les transports en commun, il représente le coeur historique de Montpellier.


On remarque ensuite que les espaces de coworking gravitent pour la plupart autour de ce centre historique. Très peu excentrés, ils se concentrent dans les zones d'activités économique de la ville (Port Marianne, millénaire), ou dans les quartiers alentours facilement accessibles en transport en commun ou à pied (les Beaux-arts, Figuerolles, les Arceaux, antigone ou Celleneuve). On retrouve aussi des espaces de coworking dans la périphérie Montpelliéraine, à Castelnau-le-lez et lattes, deux zones commerciales actives, accessibles en tramway et frontalières à la métropole.


Des espaces dédiés à des domaines spécifiques


Dans notre étude, nous avons pu définir le public ciblé des espaces de coworking Montpelliérain. Si la plupart d'entre-eux (75%) sont ouverts à tous et généralistes (comme Come'N'Work), nous avons pu identifier certains espaces spécialement destinés à des domaines particuliers : l'art, l'animation 3D, le digital, la menuiserie ou la culture. Ces bureaux atypiques mettent à disposition du matériel et des espaces personnalisés tels que des ateliers, établis, studios d'enregistrements, matériels de pointe, etc.


La machine coworking est lancée, les indicateurs sont à la hausse et il est plus que probable que la tendance continue de s'accélérer. On vous donne rendez-vous dans quelques années pour voir l'évolution de ces espaces !





0 vue

Rejoignez nous :

  • location salle de réunion cowork
  • coworking montpellier come'n'work
  • Linkedin coworking
  • coworker montpellier come'N'Work

contact@comenwork.com // 0624574166

Come'N'Work 31 rue de l'aiguillerie, Montpellier  © 2020 Tous droits réservés